Mathieu Chiasson - Photo & Art

A visit at Freeman's in Shamper's Bluff

Une visite chez Freeman à Shamper's Bluff.

Friday, July 16, 2021 at 10:30 p.m.


As famous Canadian photographers go, we're fortunate in New Brunswick to have Freeman Patterson calling our province home. Freeman is an internationally renown fine art photographer and author. Visit his website to learn more about him.

That said, it comes as no surprise that when given the chance to visit his property in Shamper's Bluff for a day of photography, I jumped at the opportunity. He lives on protected land property filled with paths and gardens. A great place to explore as a photographer. This opportunity came from our local camera club, one of many reasons to be part of local clubs.

Getting to Shamper's Bluff

We were ten photographers in total to take part in the day's outing. I got there with my friend, Ben Champoux, who took the wheel (which I was grateful for since I drove three hours late the night before) while we chatted away about mostly photography all the way there. Ben is just as passionate as I am when it comes to photography. I think he was even more excited than I was to meet Freeman.

We got there at exactly the planned time of 10 AM. Freeman was there to greet us as we drove onto his property to show us where to park. His fifteen-year-old dog, Gaia, was also there to greet us.

From there, we received a tour of the property by Freeman with some photography insights. He explained the various plants and flowers as well as the history of his property.

Then we were off by ourselves to explore the garden and surrounding woods. His only advice was to use a polarizing filter, don't shoot only macro but get the essence of the garden/location and be creative.

The polarizing filter.

I was very skeptical about the effectiveness of a polarizer. Fortunately, I had one in my bag that I never used before. I brought it with me just in case. Let me tell you it didn't disappoint.

Polarizers are not always effective, they block certain light waves, and the angle of light towards the camera affects how it blocks light. In the right situations, it works amazingly well.

Both images haven't been retouched, the only difference is one was taken with a polarizing filter (bottom) and the other not (top). See how the polarizer removed the light reflection from the ferns?

Capturing the garden

Now, I may not have done the best of jobs at capturing the essence of the garden, but I wandered around, almost lost myself even. In the forest, I was looking for leaves or plants illuminated by light rays piercing through the canopy. Or interesting shapes from branches or trees.

I also spent time around the garden area, where I looked for intriguing paths and lines in the scenery as well as nice elements around the barn and home.

At lunch, Freeman gave a small talk about photography as a journey on the self as you make images through your life. He also emphasized the importance of making photos for yourself and not to please others or fit in with a genre.

At the end of the day, Ben and I drove back home discussing our passion for the art of photography.

Images

Forest images, where I tried to find highlighted leaves and plants as well as shapes and lines in roots and trees.

Few images around the garden area and barn.

Some of the many paths around Freeman's property, they make great lines leading the viewer's eyes into the image.

The view was splendid but I kept being attracted to those patches of green ferns.

Ben exploring and making images.

I just love this little girl or angel contrasting with the white curtain.

En ce qui concerne les photographes canadiens célèbres, nous avons la chance au Nouveau-Brunswick que Freeman Patterson ait son domicile dans notre province. Freeman est un photographe d'art et un auteur de renommée internationale. Visitez son site Web pour en savoir plus sur lui.

Cela dit, il n'est pas surprenant que, lorsqu'on m'a donné la chance de visiter sa propriété à Shamper's Bluff pour une journée de photographie, j'ai sauté sur l'occasion. Il vit sur une propriété foncière protégée, remplie de chemins et de jardins. Un endroit idéal à explorer en tant que photographe. Cette opportunité est venue de notre club photo local, une des nombreuses raisons de faire partie de clubs locaux.

Se rendre à Shamper's Bluff

Nous étions dix photographes au total à participer à la sortie du jour. Je suis arrivé avec mon ami Ben Champoux, qui a pris le volant (ce dont je lui suis reconnaissant puisque j'ai conduit trois heures tard la veille) et nous avons discuté de photographie pendant tout le trajet. Ben est tout aussi passionné que moi lorsqu'il s'agit de photographie. Je pense qu'il était encore plus excité que moi de rencontrer Freeman.

Nous sommes arrivés pile à l'heure prévue, 10 heures du matin. Freeman était là pour nous accueillir lorsque nous sommes entrés dans sa propriété pour nous montrer où nous garer. Sa chienne de quinze ans, Gaia, était également là pour nous accueillir.

Ensuite, Freeman nous a fait visiter la propriété en nous montrant quelques photos. Il nous a expliqué les différentes plantes et fleurs ainsi que l'histoire de sa propriété.

Ensuite, nous sommes partis seuls explorer le jardin et les bois environnants. Son seul conseil était d'utiliser un filtre polarisant, de ne pas prendre uniquement des photos macro, mais de saisir l'essence du jardin ou du lieu et d'être créatif.

Le filtre polarisant.

J'étais très sceptique quant à l'efficacité d'un polariseur. Heureusement, j'en avais un dans mon sac que je n'avais jamais utilisé auparavant. Je l'ai apporté avec moi, juste au cas où. Laissez-moi vous dire qu'il ne m'a pas déçu.

Les polariseurs ne sont pas toujours efficaces, ils bloquent certaines ondes lumineuses, et l'angle de la lumière vers l'appareil photo affecte la façon dont il bloque la lumière. Dans les bonnes situations, il fonctionne étonnamment bien.

Les deux images n'ont pas été retouché, la seule différence c'est une fut prise avec le filtre polarisant (bas) et l'autre non (haut). Le filtre à complètement réduit les reflets lumineux sur les fougères.

Capturer le jardin

Je n'ai peut-être pas réussi à capturer l'essence du jardin, mais je me suis promené, je me suis presque perdu. Dans la forêt, je cherchais des feuilles ou des plantes éclairées par des rayons lumineux perçant la canopée. Ou des formes intéressantes provenant des branches ou des arbres.

J'ai également passé du temps dans la zone du jardin, où j'ai cherché des chemins et des lignes intrigantes dans le paysage, ainsi que de jolis éléments autour de la grange et de la maison.

Au dîner, Freeman a fait un petit discours sur la photographie comme un voyage sur soi, au fur et à mesure que l'on fait des images dans sa vie. Il a également souligné l'importance de faire des photos pour soi-même et non pour plaire aux autres ou pour correspondre à un genre.

À la fin de la journée, Ben et moi sommes rentrés chez nous en discutant de notre passion pour l'art de la photographie.

Images

Les images dans la forêt, j'ai essayé de capturé la lumière sur les feuilles et plantes ainsi que les magnifiques formes des racines et des arbres.

Quelques images au alentour du jardins de fleures et de la grange.

Quelques uns des sentiers se retouvant partout sur la propriété de Freeman. Ils font de belles lignes qui guide l'oeil à l'intérieur des images.

La vue était splendide mais j'étais toujours attiré par ces parcelles de fougères vertes.

Ben qui explore et fait des images.

J'adore cette fille ou ange qui contraste avec le rideau blanc.




| Stay informed, subscribe to my newsletter!Restez informez en vous abonnant à ma liste de distribution!




English | Français